kopilkaurokov.ru - сайт для учителей

Создайте Ваш сайт учителя Видеоуроки Олимпиады Подготовка к ЕГЭ

Les fautes du Google traducteur, sont-elles utiles pour apprendre des langues étrangères?

Нажмите, чтобы узнать подробности

Проекты ученицы 10 класса Баевой Александры. Учитель Князева Наталья Викторовна

Просмотр содержимого документа
«Les fautes du Google traducteur, sont-elles utiles pour apprendre des langues étrangères?»


Муниципальное автономное общеобразовательное учреждение
средняя школа с углубленным изучением отдельных предметов
№ 55 г. Липецка «Лингвист»




Cекция междисциплинарного и социокультурного образования средствами иностранных языков






Les fautes du Google traducteur, sont-elles utiles pour apprendre des langues étrangères?






Учащийся: Баева Александра Ивановна

10 класс




Руководитель: Князева Наталья Викторовна

Учитель французского языка








Липецк 2015




Table des matières:


1.Introduction

(Le but des recherches)


2. Une partie principale

(La decouverte du sujet et les resultats des recherches)


3. Conclusion

( Les avantages du Google traducteur)


4. Les références


5. Les applications





















Les fautes du Google traducteur sont-elles utiles pour apprendre des langues étrangères?


1.Introduction

(Le but des recherches)


Le but de la recherche est de montrer, que les fautes du Google traducteur peuvent servir à apprendre des langues étrangères et souvent elles sont logiques linguistiquement, car il y a des différences grammaticales dans les langues.

Aujourd`hui l`ordinateur sert à faciliter le travail de l`homme.

Les écoliers s`en servent souvent pour faire les traductions. Mais après quelques taches ils comprennent qu`il faut corriger les resultats du Google traducteur car les systèmes grammaticaux des langues se diffèrent aussi bien que leurs structures.


2. Une partie principale

(La découverte du sujet et les résultats des recherches)



L'ordinateur, comme vous le savez, est un bon soutien dans le travail de routine.

Aujourd'hui, les étudiants utilisent activement un programme de traduction de l'ordinateur, mais dans le même temps, ils ne comprennent même pas souvent que les résultats de la traduction de l'ordinateur doivent être corrigés. En commencant à apprendre le français en 5e année, chacun de nous s’est servi de Google Translate. Mais on a compris très vite qu'il existe des différences dans les structures grammaticales et lexicales de la langue russe et du français comme les traductions n’etaient pas correctes. 

Les recherhes ont montré qu’il y a

57% des élèves des 9-11 classes qui s`en servent.

33% des élèves des 5-8 classes qui s`en servent.

6% des élèves des 1-4 classes qui s`en servent.

4% des élèves qui ne s`en servent jamais .


 En effet, dans la traduction d'un ordinateur il y a beaucoup d'erreurs. À première vue, beaucoup de ces erreurs semblent absolument ridicules. Mais après avoir passé une recherche j’ai decouvert que dans d'autres pays, il existe d'autres normes des denotations et d'autres concepts. Lors de la traduction d'un texte littéraire il est nécessaire d’ obtenir le texte de la valeur artistique qui est assez près que possible de l'original.

     Est-il possible de confier ce travail à l’ ordinateur ?

              


L’ordi c’est la création de sans âme.   Il ne comprend pas les nuances de la langue, des allusions dans le texte, ce qu'on appelle le jeu des mots. Le même mot a souvent des valeurs différentes selon le style particulier du texte et de différentes destinations. Et cette fonction n’est pas inclus dans le traducteur de l'ordinateur:


Par exemple :
1) le mot "un hôte" peut avoir les sens suivants :
- celui qui reçoit les invités 
-celui qui est invité 
-celui qui vit à l'hôtel. 
2) le mot "chasser" peut avoir les sens suivants : 
- faire la chasse ( poursuivre les animaux pour les tuer )
- faire partir.


L’ordinateur ne peut pas complètement comprendre le contenu du texte, car il ne peut pas penser: l’ordinateur divise une phrase en parties du discours, on distingue les constructions standards, les mots et les expressions sont traduits à l’aide du dictionnaire qui se trouve dans la memoire de l’ordinateur. Puis on unit les parties du discours traduites dans la proposition mais selon les règles d’une autre langue.

Par exemple, la phrase francaise « Je ne peux pas vivre sans bouger», est traduite par l’ordinateur comme «Я не могу жить без двигаться». Mais la préposition française «sans» utilisée avec l’infinitif est traduite en russe comme la préposition avec le substantif « Я не могу жить без движения»


J`ai fait des recherches et j`ai découvert qu`un texte peut posséder des mots qu`il faut interpréter en contexte de mode de vie des personnes de tel ou tel pays. Par exemple, l`ordinateur nous traduit le mot

1) «une machine» comme une auto» tandis qu`une vraie signification de ce mot c`est «un instrument», «un appareil» , «une machine à écrire», «une lave-vaisselle», «une machine à laver», «une machine à calculer»,

2)le mot «un hooligan» l`ordi traduit comme «un voyou». Mais ce mot veut dire «mordu de football», «fan agressif de football ».

3)le mot «un bureau» ce n`est pas seulement «une office», mais c`est aussi «une table de travail»

4)le mot «un artiste» signifie «un peintre», «un maître», celui qui est créatif, mais pas celui qui a son métier théâtrale.


Il faut souligner qu`en traduisant du russe en français il y a aussi des desaccords des significations.

Par exemple: le Google traducteur nous traduit le mot «рабочий кабинет» comme «une étude», tandis que «рабочий кабинет» c`est «un bureau»


Il y a des soucis avec la traduction des proverbes, des expressions stables. J’ai traduit le proverbe «Дареному коню в зубы не смотрят» et voilà ce que j ‘ai reçu «Ne pas regarder un cheval de cadeau dans la bouche».

En russe «Не смотреть лошадь из подарка в рот».

Mais moi, j’amerais dire autrement «On ne regarde pas les dents d’un cheval offert», car il est mieux d’utiliser ici le pronom «on».


Cet exemple montre qu’ enseigner l'ordinateur le plus avancé, la langue logique est beaucoup plus complexe que dans une logique d’ algorithme mathématique et de l'analyse statistique. Pour créer un moteur plus ou moins cohérent, le programme ne peut être utilisé qu’ un nombre limité d'algorithmes linguistiques spécifiques intégrés dans sa base.


Avec les règles établies de la structure de la phrase dans chaque langue, il existe des lois non écrites, qui sont parfois désignés comme la beauté de la langue.

     Par exemple, la proposition française « C'est mon livre» est traduite en russe comme «Это есть моя книга," et il serait techniquement correcte, mais en russe le verbe "être" est dépassée et dans la parole et dans l'écriture est plus utilisé.

                                                  


J’ai comparé la traduction de certains des modèles de phrases en français avec le russe . Voila ce que j’ai reçu comme resultat:


 

 

 

«J’ai faim»

« Я имею голод»

« Я хочу есть»

«J’ai froid»

« Я имею холод»

« Мне холодно»

«Je suis tombé malade»

« Я упал больным»

« Я заболел»

«Je suis tombé amoureux»

« Я упал влюбленным»

« Я влюбился»

«Il pleut dehors»

« Он дождит снаружи»

« На улице идет дождь»

«J’ai un frere»

« Я имею брата»

« У меня есть брат»

«J’aime m’amuser»

« Я люблю меня веселить»

« Я люблю веселиться»



Dans ce cas, on peut dire que la proposition est écrite comme si elle était construite par un étranger. Mais il est vraiment la structure grammaticale de la langue française


J’ai examiné et analysé la traduction de la phrase française par Google:

« Avant de déménager ici, ils avaient habité un trois pièces modeste, au quatrième, où il fallait monter à pied ».


         Sa traduction par ordinateur: Прежде чем здесь переезжать, они жили в трех деталях скромный, в четвертом, куда надо было пешком подняться

La traduction correcte:

 Прежде чем сюда переехать, они жили в скромной трехкомнатной квартире на пятом  этаже, куда надо было подниматься пешком.


Laissez-moi analyser la traduction des verbes dans cette phrase:

     Dans la traduction de la phrase française le verbe « переезжать » devrait être remplacé par le verbe " переехать”

     - Прежде чем переехать сюда ...

     à la place du verbe " подняться " il est nécessaire d'utiliser le verbe imperfectif «  подниматься »

      – на пятый этаж поднимались пешком много раз .

     une action répétée pour le russe désigne le verbe imperfectif “подниматься” , mais pas le verbe «подняться » .

    Et d'ailleurs, dans la phrase française il s’agit du quatrième étage. Mais en France on commence a compter les etages avec notre premier étage, et donc leur quatrième étage sera pour nous le cinquième. Mais l'ordinateur ne connaît pas ces nuances et traduit cela par «quatrième étage »


Que signifient ces erreurs dans la traduction des verbes dans la langue russe?

    Ca veut dire que le verbe français a souvent les deux significations des verbes russes - forme perfective et imperfective. Donc, déménager peut signifier “переехать” et “ переезжать”,  « monter » – “ подняться”, ou bien “ подниматься”. 

Par conséquent, en traduisant le verbe français vous devez faire attention à cela.

 

Donc, par quel verbe de la paire devrait- il être traduit dans ce contexte ? Si la proposition est décrite par action répétitive telle que «подниматься на 5 этаж пешком » , il est nécessaire d'utiliser le verbe russe imperfectif. Et si on parle d'une seule action il faut utiliser le verbe de forme perfective - dans cet exemple, c’ est “переехать”.

   

Il y a aussi des erreurs de la traduction informatique. Ce sont des erreurs dans la traduction des prépositions.

     Nous avons déjà constaté que l'interprète a traduit l'expression française «Ils avaient habité au quatrième» comme « они жили в четвертом этаже» . Mais en russe on ne le dit pas comme ca. Il devrait dire «Они жили  на четвертом этаже ." Donc, cette erreur me fait voir que les prépositions ne peuvent pas être traduites littéralement - dans ce cas en russe on dit " Нa таком-то этаже ". Cela ne signifie pas que dans le français il faut aussi employer la préposition «SUR», qui se traduit par le mot «на».

    Nous devons nous rappeler que lorsque nous disons " на таком-то этаже ," dans la langue française сe n’est pas la préposition «SUR» qui doit etre utilisée, mais la préposition «A», car il n'y a pas de correspondance directe avec le prétexte russe.



De nos jours , le russe comprend des mots tels que "Internet", "Skype". En ayant comme devoir la redaction sur "Ordinateur dans ma vie," j’ai profite de l'aide d'un interprète Google. Je devais traduire la phrase «Я провожу много времени в Интернете, в скайпе ." L’ordinateur a traduit mes paroles d ‘ une manière suivante : " Je passe beaucoup de temps à l’ Internet, au Skype" en me proposant la préposition «à». Mais pendant la lecon le professeur m'a expliqué que les Français ne disent pas " Au Skype" ou "A l’Internet" mais ils preferent dire "Sur Skype" et "Sur Internet", et par conséquent, il est nécessaire d'utiliser la préposition «sur ». L'ordinateur a fait une erreur, je l'ai analysée, je me suis rappelée pour toujours comment il faut parler correctement.


Voici encore quelques exemples d’une fausse traduction informatique :

    1) Un programme d'ordinateur a traduit une phrase «Mon père s’ appelle Marc», comme «Мой папа называется Марком ", bien que dans la langue russe on dise : «Моего папу зовут Марк . » En  analysant cet exemple, j’ai compris que la construction à l’aide de laquelle les Français appellent quelqu'un, est tout à fait différente de celle de la langue russe: les Français utilisent le verbe réflexif «  s’appeler » dans la forme de la 3 personne du singulier, tandis qu’en russe on utilise le meme verbe dans la forme de la 3 personne du pluriel avec le complément direct pour le nom du porteur.

  Grâce à cette comparaison, j’ai compris qu’il ne suffit pas d'apprendre quelques mots en langue étrangère et les remplacer à la place des mots russes dans une structure grammaticale similaire, mais il l y a beaucoup d'idées dans une langue étrangère qui s’ expriment différemment.


2) L’ interprète informatique traduit l'expression «  J’ai vingt cousins mais je ne les vois pas souvent » d’une manière suivante «У меня есть  двадцать кузенов, но я их не вижу часто ». Cependant, en russe, dans la traduction il est nécessaire d'apporter une correction: «я их не вижу часто» devrait être remplacé par «я их вижу нечасто ».

     Ensuite, j’ai besoin de comprendre pourquoi un programme d'ordinateur a fait une telle erreur. Pour le faire, le professeur m’ a offert d'autres exemples avec les mêmes erreurs:

     « Elle ne parle pas beaucoup ». – « Она говорит немного» ( la traduction de l’ordi c’est  « Она не говорит много»), 

     « Je ne comprends pas tout ». —  « Я не все понимаю» (la traduction de l’ordi c’est «  Я не понимаю все»). 


     J’ai compris assez vite le modèle:

     dans la langue française la particule négative se place pres du verbe, et en russe elle se place pres du pronom ou pres de l’adverbe . Ainsi, il faut y faire attention en traduisant, et mettre la particule négative pres du pronom.


                3. Conclusion

( Les avantages du Google traducteur)

                                             

Donc, en analysant les fautes de la traduction faite par l’ ordinateur je peux conclure:

  1. En traduisant le verbe francais il faut faire attention par quel verbe de la paire il est mieux de le traduire dans ce contexte

  2. Il n’y a pas de correspondence directe entre les prépositions des langues différentes, с'est pourquoi il faut faire une grande attention à la traduction des prépositions

  3. Il faut apprendre par coeur beaucoup d’expressions speciales avec des prépositions utilsées dans tel ou tel context

  4. La faute la plus repandue de la traduction faite à l’aide de l’ordinateur c’est la faute stylistique: c’est-à-dire le choix incorrecte d’un mot correspondant au style, car le même mot a quelques significations stylistiques. En apprenant la langue on peut tirer de cela un profit : grace à cette faute on a la possibilité d’apprendre le nouveau sens d’un mot connu et d’élargir et d’enrichir le vocabulaire

  5. Les fautes de la traduction faites à l’aide de l’ordinateur aident à développer la memoire car on retient le mieux les fautes analisées

  6. La traduction faite à l’aide de l’ordinateur aide à développer les savoir-faire en traduction en generale, car elle stimule les élèves d’être attentifs aux constructions composées, aux prépositions, aux choix de la personne, aux formes des verbes transitifs ou intransitifs, et nous fait voir ce qui se passe si on ignore les nuances de la langue

  7. On oppose le systeme de la langue source et celui de la langue de la traduction, ce qui développe les savoir-faire linguistiques, en faisant d’une traduction un probleme linguistique à résoudre. On a besoin de corriger une faute faite par l’ordinateur mais en meme temps de comprendre pourquoi elle a été faite dans ce contexte

  8. En même temps on développe ses savoir-faire en traduction et en correction des fautes faites dans un texte c’est-à-dire on n’est pas content de la qualité d’une traduction et par contre, on cherche la traduction la plus correcte.

  9. Si le processus de la traduction à l’aide de l’ordinateur est dirige par le prof, il devient utile et plein de sens linguistique. Les eleves développent les savoir-faire d’analyser les resultats d’une traduction, faite par l’ordinateur, d’y trouver des fragments correctes et incorrectes, de corriger des fragments incorrectes.

En analysant pourquoi l’ordinateur a fait une faute, on comprend mieux la différence entre les expressions et les structures russes et étrangères, on comprend que chaque langue représente son systeme compliqué. Les langues ne peuvent pas etre organisées d’une même façon. Ces conclusions ont un grand sens pratique: elles orientent les élèves, qui s’en servent de ne pas rester satisfaits des résultats du travail d’un programme, mais elles montrent de quelle façon il faut corriger telle ou telle traduction reçue à l’aide de l’ordinateur. En general, elles aident les élèves à mieux comprendre la structure de la langue étrangère qu’ils apprennent.


4.Les références :


1. Philippenko M.V. “О пользе ошибок компьютерного перевода”


2. Philippenko M.V. “Компьютерный перевод на уроках французского”.


«Французский язык» : «Первое сентября», 2011, N 5.


3. Les ressources du programme de traduction de l'ordinateur




5. Les applications :




Получите в подарок сайт учителя

Предмет: Французский язык

Категория: Прочее

Целевая аудитория: 10 класс.
Урок соответствует ФГОС

Скачать
Les fautes du Google traducteur, sont-elles utiles pour apprendre des langues étrangères?

Автор: Князева Наталья Викторовна

Дата: 24.12.2018

Номер свидетельства: 492414

Личный сайт учителя и сертификат бесплатно!!!
Получите в подарок сайт учителя


ПОЛУЧИТЕ СВИДЕТЕЛЬСТВО МГНОВЕННО

Добавить свою работу

* Свидетельство о публикации выдается БЕСПЛАТНО, СРАЗУ же после добавления Вами Вашей работы на сайт

Удобный поиск материалов для учителей

Ваш личный кабинет
Проверка свидетельства